À mesure que la technologie évolue sur les marchés de l’assurance automobile et des véhicules définis par les données, l’échantillon générationnel de personnes qui les utilisent subit également une transformation. Actuellement, deux générations, en particulier, s’imposent : la génération Y et la génération Z. Elles sont intéressées par des offres de services et de produits aussi personnalisées et sur mesure que possible, plutôt que génériques. En plus du développement rapide de la connectivité des véhicules, le moment est venu pour les assureurs de déployer et d’étendre leur offre de produits télématiques.

D’après les recherches d’Allison+Partners, les consommateurs de la plus jeune génération considèrent la voiture simplement comme un autre appareil qui améliore la vie. De plus, environ 70 % des consommateurs de la génération Z n’ont pas de permis de conduire, et 30 % de ce groupe n’ont aucune intention ou désir d’en obtenir un. Cela les rend plus intéressés par le covoiturage avec un véhicule autonome. Plus de 45% des répondants se sentent à l’aise avec cela. Ainsi, les acteurs de la « mobilité urbaine » comme Uber et Lyft, mais aussi les fournisseurs de e-scooter et les services de location de voitures à la demande sont en demande. Tous ces éléments sont capables de combler le vide dans l’infrastructure des transports publics.

Il y a un autre point intéressant. Cependant, ceux qui décident d’obtenir un permis de conduire et d’acheter une voiture par eux-mêmes sont confrontés aux tracas d’une assurance coûteuse.. Les montants sont surtout exorbitants pour les conducteurs les moins expérimentés, qui paient en effet plus cher leur année de naissance tamponnée sur leur carte d’identité. On parle même du phénomène de « taxe d’âge ». Fait intéressant, le jeune âge ne va pas toujours de pair avec des infractions au code de la route ou un comportement dangereux au volant. Les générations Y et Z prônent donc que l’assurance automobile devrait être réévaluée, en mettant davantage l’accent sur la personnalisation.

Télématique – une technologie qui répond aux besoins de la société contemporaine

comment utiliser la technologie télématique

Les consommateurs d’aujourd’hui, en particulier les plus jeunes, s’attendent à ce que les voitures soient aussi innovantes que possible, car cela se traduit directement par le confort et la sécurité. Avant tout, des expériences personnalisées, une connexion fiable et le confort comptent. Tout cela est la recette du succès dans le l’avenir de la mobilité en tant que service.

Les services en ligne individuels devraient être regroupés dans des plateformes de mobilité complètes. Cela garantira que l’utilisateur n’aura plus à basculer entre les applications, et la conduite autonome générera de nouvelles opportunités pour des modèles commerciaux innovants.

Utilisation des données télématiques ouvre la porte à l’amélioration de l’expérience client, à la libération de nouvelles sources de revenus et à l’augmentation de la compétitivité du marché.

Une architecture télématique modulaire et extensible offre de formidables opportunités à tous les agents pro-change.

Cela vous permet d’organiser le traitement des données, de les filtrer et d’ajouter les informations manquantes à différentes étapes du traitement. Et il ne sera pas exagéré de dire que dans une société de l’information axée sur la technologie, ce sont les données qui sont la ressource la plus précieuse de nos jours.

Ils peuvent être utilisés dans tous les processus métier, interagissant avec l’expérience client et répondant à leurs besoins. Surtout ceux qui représentent les jeunes générations du futur, à savoir la génération Y et la génération Z.

Les plateformes télématiques et l’avenir de l’industrie automobile

Les informations traitées sont également utilisées pour former des modèles AI/ML et pour surveiller le comportement du système. Lorsque vous ajoutez à cela le fait qu’ils sont extraits et inclus en temps réel, vous gagnez la valeur ajoutée de la réponse rapide. Il en résulte alors une satisfaction du service et une performance commerciale soutenue.

La technologie télématique et l'avenir de l'industrie automobile

D’autre part, les données de conduite recueillies auprès de diverses sources offrent un aperçu complet de ce qui se passe réellement sur la route, du comportement des conducteurs et des décisions qu’ils prennent en conduisant. Les assureurs en profitent, mais les constructeurs automobiles et les entreprises qui s’occupent de mobilité partagée dans son sens le plus large.
Tous ces avantages semblent parler d’eux-mêmes. Et ce n’est qu’un début car l’avenir de la télématique s’annonce très prometteur. Les résultats de la recherche IoT Analytics indiquent que d’ici 2025, le nombre total d’appareils IoT aura dépassé 27 milliards dans le monde. À titre de comparaison, il est important d’ajouter qu’il y a actuellement 1,06 milliard de voitures particulières sur les routes du monde. Les spécialistes prédisent qu’au cours de ces quelques années seulement, cette valeur augmentera de plus de 400 millions véhicules connectés.

Qu’est-ce que le client final et les assureurs eux-mêmes gagneront à appliquer la technologie télématique à l’assurance automobile ?

Détection de collision

La fonctionnalité en temps réel d’une plate-forme télématique permet de détecter instantanément les accidents et de prendre des mesures proactives pour atténuer les dommages. L’emplacement de la voiture et les données des capteurs peuvent être utilisés pour déclencher les alertes d’accident, coordonner la répartition des services d’urgence et reconstituer la chronologie de l’accident.

De telles solutions sont déjà mises en œuvre, par exemple chez IBM. Leur hub télématique permet la gestion des données d’accident et d’accident en temps réel et avec une faible probabilité d’erreur. L’outil peut distinguer un faux événement d’un événement réel, générer des rapports d’incident et évaluer le comportement du conducteur.

Assistance routière

Selon Highway England, il y a plus de 224 000 pannes de voiture par an sur les routes les plus fréquentées d’Angleterre. C’est une moyenne de 25 voitures par heure. En revanche, dans un autre pays anglo-saxon, les États-Unis, il y a 1,76 million d’appels d’assistance routière par an.

L’assistance routière est un complément facultatif à l’assurance automobile personnelle des conducteurs. C’est un service populaire parmi les conducteurs, mais il doit être développé davantage, ce qui nécessite de tirer parti du traitement des données en temps réel. Les assureurs qui offrent un service à distance ou qui minimisent le temps passé sur le bord de la route acquièrent un avantage concurrentiel.

La surveillance de l’activité du véhicule permet de localiser son emplacement en cas d’urgence. Une fois la panne notifiée, l’assistance peut être envoyée au poste client et le véhicule de remplacement disponible le plus proche peut être réservé.

UBI & BBI

Les assurances basées sur le comportement (pay-how-you-drive) et basées sur l’utilisation – UBI – (pay-as-you-drive) sont l’avenir des programmes d’assurance automobile. Associés à des services à valeur ajoutée tels que la détection automatisée des collisions ou l’assistance routière, ils détermineront la compétitivité et la part de marché des compagnies d’assurance.
La gestion de gros volumes de données en temps réel à partir de chaque appareil télématique, comme les voitures connectées, les applications mobiles et les boîtes noires pour extraire des informations cruciales et offrir des informations aux clients, nécessite une plate-forme télématique robuste et évolutive.

Les experts soulignent les nombreux avantages des régimes UBI par rapport aux solutions conventionnelles proposées jusqu’à présent. Les plus importants d’entre eux sont :

  • Réductions potentielles.
  • Les autorités et les experts en sinistres ont facilité les enquêtes sur les accidents.
  • Les conducteurs deviennent motivés pour améliorer leurs performances et éliminer les comportements de conduite à risque et les habitudes dangereuses.
  • Fidélisation de la clientèle.
  • Fournir des services personnalisés à valeur ajoutée aux régimes d’assurance pour mieux servir les intérêts des clients.

Récupération de véhicule volé

La demande de technologies ciblées pour le suivi et la récupération des véhicules est pratique pour les compagnies d’assurance, qui sont confrontées au problème d’émettre quotidiennement des montants importants d’indemnisation pour les véhicules volés.

Il n’est pas vrai que les jeunes générations soient inconstantes et réticentes à s’assurer. Les consommateurs de la génération Z et les Millenials représentaient 39 % des consommateurs souscrivant une assurance auto en 2018. Ce chiffre augmente d’année en année et concerne non seulement les assurances obligatoires mais aussi les régimes complémentaires. Le problème est que dans de nombreux cas, les offres d’assurance vol, s’il y en a, sont basées sur des indicateurs statistiques plutôt que sur des données réelles, par exemple, le taux élevé de criminalité de ce type dans une zone donnée. En outre, les clients sont souvent insatisfaits de montants basés sur des valeurs de marché inférieures aux attentes.

Ici aussi, une individualisation basée sur les données est nécessaire, et c’est ce que la télématique offre.
Par exemple, en collectant des données sur le comportement des clients, les assureurs peuvent créer des profils de conducteur qui leur permettent de configurer des alertes déclenchées par un comportement inhabituel ou suspect. Une autre chose est le suivi des véhicules en temps réel. Le service d’alarme peut être activé à la demande ou automatiquement, et la voiture établit une connexion avec le centre d’opérations. Il est également possible de documenter le vol. Les informations détectées par le véhicule sont collectées puis exportées et rendues disponibles pour consultation par les personnes appropriées.

La technologie télématique est une réponse à un besoin, mais aussi un défi

La génération Y et la génération Z attendent une expérience client holistique. Les offres numériques doivent regrouper une variété de produits conçus pour faciliter la vie et s’adapter à la personnalité de chaque consommateur.

C’est exactement la tâche à laquelle est confrontée la télématique aujourd’hui, qui n’est pas seulement une technologie incompréhensible et lointaine. C’est essentiellement quelque chose qui vous permet de vous adapter à l’évolution des attentes de la société en matière de service et d’expérience.

La technologie télématique est une réponse à un besoin, mais aussi un défi

Cependant, les nouvelles attentes de mobilité partagée, de véhicules autonomes et de offres d’assurance données personnalisées sont liés à de nouveaux sacrifices que les clients finaux doivent eux aussi être prêts à consentir. Celles-ci incluent, par exemple, la nécessité de partager de plus en plus de données. Pourtant, les jeunes générations se déclarent déjà prêtes. Selon l’enquête Majesco, près de la moitié de la génération Z est également disposée à partager des données si elle y voit un intérêt. Les questions de l’enquête faisaient également référence à l’industrie de l’assurance basée sur les données relatives aux voitures et aux conducteurs.

Les assureurs eux-mêmes sont également confrontés à d’énormes défis, où le traitement des données n’en est qu’à ses débuts. Les capacités technologiques des compagnies d’assurance individuelles doivent être continuellement développées. Idéalement, les données de conduite et les logiciels utilisés pour les collecter et les traiter ne devraient pas être dispersés mais planifiés de manière holistique. Cela conduit in fine à une utilisation consciente de la télématique et à une meilleure gestion des situations nécessitant des indemnités d’assurance.

Grape Up vous aide à réaliser le potentiel de la télématique en appliquant l’expertise de l’industrie automobile et de l’assurance pour créer des solutions évolutives et natives du cloud.

Leave a Reply